Superbike Australia, Bautista : « Être léger n’était pas un avantage aujourd’hui »

    0
    7
    Alvaro Bautista Giulio Nava Superbike

    Seulement une cinquième place pour Alvaro Bautista dans la Superbike Race 1 en Australie. Le nouveau champion du monde a eu du mal lorsque la piste est devenue sèche et il est passé aux pneus slicks. Il était plus compétitif sur le mouillé et à la fin il a dû se contenter d’un placement qui donne encore une autre joie à Ducati.

    En effet, après le titre pilotes conquis en Indonésie, la conquête mathématique des titres constructeurs et écuries est également arrivée aujourd’hui. Une année 2022 triomphale pour le constructeur de Borgo Panigale, qui a réussi un triplé de succès en World SBK et en MotoGP. Désormais, l’objectif est de finir au mieux cette saison et de se concentrer ensuite sur la suivante, non sans profiter également d’un repos bien mérité.

    SBK Australia, commentaire d’après-course de Bautista

    A l’issue de la première manche Superbike à Phillip Island, Bautista s’exprimait ainsi : «Aujourd’hui a été une course difficile, avec une situation nouvelle pour beaucoup. Sur l’eau, je ne me sentais pas aussi bien que le matin, mais je me battais pour la victoire. Lorsque la piste a séché et que j’ai changé de pneus, je ne me sentais pas à l’aise avec le set-up mouillé que j’avais. La moto était instable, j’avais peu d’adhérence et j’avais du mal en entrée de virage. Je n’ai pas eu un super feeling. Être léger aujourd’hui avait plus d’inconvénients que d’avantages, car avec mon poids je ne pouvais pas autant charger le pneu et mieux me déplacer avec le vélo. Parfois être léger est un avantage, parfois pas“.

    La combinaison de son set-up pluie et de ses pneus secs n’a pas fonctionné dans la dernière partie de la course. De plus, l’Espagnol a souligné que son poids léger n’était pas un avantage particulier aujourd’hui. Cependant, il a déjà fait son devoir, donc cette cinquième place peut être acceptée.

    Alvaro espère que l’équipe pourra trouver des solutions pour demain, étant donné qu’elle se déroulera probablement encore sur une piste mouillée : «Nous devons travailler pour voir si nous pouvons faire un vélo qui ne dépend pas tellement du réglage. Quand ce n’est pas parfait, c’est difficile à conduire. Aujourd’hui, nous avons appris une leçon utile pour l’avenir. En tout cas, dans cette situation, nous avons remporté les championnats des constructeurs et des équipes. Je suis fier de faire partie de Ducati dans une telle année. Je suis aussi content pour Michael, qui est quatrième derrière le trio de tête. Voyons si demain nous pouvons avoir de meilleures sensations avec le vélo, ce sera plus important que le résultat final“.

    Photo: Aruba Racing Ducati