Superbike, Roberto Tamburini « Donnez-moi une autre chance »

    0
    7
    Roberto Tamburini, Yamaha, Superbike

    Qui veut être heureux, non plus, de demain il n’y a aucune certitude. A Barcelone, Roberto Tamburini a atteint pour la première fois le top dix du World Superbike avec la Yamaha très privée de l’équipe MotoXRacing. Maintenant, il est content, il savoure ce moment, mais les pieds bien sur terre car dans deux semaines il terminera son aventure de champion du monde. C’était son avant-dernière manche de 2022, il ne participera pas à des courses non européennes, et il n’a aucune certitude pour l’avenir.

    « Le week-end dernier a été vraiment positif pour moi et pour MotoXRacing – dit le cavalier de Rimini – était la cerise sur le gâteau classique. La piste était particulière, glissante, et il était important d’avoir un bon set-up. Nous l’avons fait et nous avons couru régulièrement avec un bon rythme. En course-1, j’ai terminé treizième et en course-2, j’ai terminé dixième, un super classement pour moi et pour l’équipe. J’ai fait une course intelligente et j’ai obtenu mon meilleur résultat général en World Superbike, qui est aussi le meilleur pour l’équipe. Rappelons qu’en World Superbike il y a dix pilotes officiels et d’autres qui, bien qu’étant privés, ont tout au top comme Bassani, Gerloff, Baz… Nous sommes très privés ».

    Votre aventure en World Superbike est sur le point de se terminer ?

    « Nous avions prévu de participer uniquement aux courses européennes. Dans deux semaines, je vais courir à Portimao où j’ai remporté deux victoires avec le Stock 1000 et j’espère terminer cette saison de la meilleure des manières. Maintenant je suis quinzième au classement mondial mais malheureusement, ne participant pas aux dernières courses, je suis voué à perdre du terrain ».

    Comment jugez-vous votre saison aujourd’hui ?

    « Cette année, j’étais censé participer au Championnat du Monde Supersport et je m’étais préparé pour le 600, j’ai fait très peu d’essais de pré-saison mais j’ai souvent touché la zone des points donc en termes de performances, ce fut une année résolument positive. Le niveau ici est très élevé, ce n’est pas comparable aux autres championnats auxquels j’avais participé par le passé. Je faisais mes débuts en World Superbike, c’était tout nouveau, je n’avais jamais fait trois courses dans le même week-end et au début ce n’était pas facile mais j’ai pu passer rapidement à la vitesse supérieure et obtenir de bons résultats dès les premières manches » .

    Des projets pour 2023 ?

    « J’aimerais beaucoup avoir l’opportunité de participer à nouveau au Championnat du Monde Superbike, également pour profiter de l’expérience acquise ces derniers mois. J’aimerais faire au moins une autre année ici pour démontrer mon potentiel avec une réalité compétitive. Cependant, cela ne dépend pas de moi mais de nombreux facteurs, indépendants de ma volonté ».

    Une équipe vous a séduit ?

    « En réalité, pas beaucoup car dans le paddock ils savent que je n’ai pas la possibilité d’apporter le budget et ceux qui recherchent un pilote avec des sponsors ne me considèrent pas vraiment. Si je ne peux pas rester en Championnat du Monde Superbike, j’envisagerai d’autres catégories, éventuellement aussi l’Endurance ou les championnats nationaux ».