Superbike Australia, Jonathan Rea revient rugir : « Victoire spéciale »

    0
    6
    Jonathan Rea Superbike

    Jonathan Rea s’est libéré. Après 24 courses sans victoire, il triomphe dans la première manche de la manche Superbike en Australie. Le dernier triomphe remontait au 22 mai, lorsqu’il s’était imposé dans la Course 2 à Estoril après avoir également remporté la Superpole Race le matin.

    Une véritable libération pour le pilote Kawasaki, qui a donné libre cours à tout son bonheur en fin de course. Il voulait renouer avec le succès avant la fin du championnat et il a réussi. A Phillip Island une belle performance dans une Course 1 qui a débuté sur une piste mouillée puis s’est terminée sur une piste sèche. Lui et l’équipe ont bien géré le temps nécessaire pour changer les pneus. De retour en piste, il avait une belle marge sur Toprak Razgatlioglu et s’en est bien sorti jusqu’au bout.

    Superbike Australie, Jonathan Rea fait la fête à Phillip Island

    Rea est aux anges de remonter sur la plus haute marche du podium : «Gagner est plus beau qu’autre chose. La saison a été très chargée. Alvaro et Toprak étaient très bons, cela n’a pas de sens pour moi de me sentir déçu ou de m’apitoyer sur mon sort. Nous sommes battus par des pilotes qui roulent bien et par des constructeurs qui poussent fort. C’est motivant de continuer à travailler, de continuer à les suivre et de continuer à se challenger moi-même et mon équipe. Je pense que nous faisons un excellent travail. Nous espérons poursuivre sur cette lancée demain et finir la saison sur une note positive“.

    Le sextuple champion du monde SBK a retrouvé le sourire et a décroché la 123e victoire en Championnat du Monde FIM : 118 en Superbike, 3 en Supersport et 2 en Endurance. Aussi Jacques Augustin dans sa carrière gagnante, il a obtenu le même nombre de succès dans la course, mais répartis comme suit : 68 en 500, 54 en 350 et 1 en 750.

    Johnny explique l’arrêt au stand de Kawasaki

    Rea a également pu commenter le moment où il a décidé de retourner au garage pour remplacer les pneus pluie par des slicks : «Il s’est passé plus de choses dans cette course et cela rend la victoire plus spéciale, car l’équipe était impliquée dans l’arrêt au stand. J’ai pris la décision parfaite de rejoindre, peut-être un tour trop tard. Je voulais le faire avant mais nous avons convenu que je devais leur faire signe dans la ligne droite et j’ai pensé que je ne l’avais pas fait. Donc je suis revenu dans la boucle après ça. Pourtant, je savais que c’était le moment parfait“.

    Alvaro Bautista ne s’est pas arrêté, alors Johnny a tout de suite compris qu’il aurait tout au plus affronté Razgatlioglu pour la victoire : « J’ai vu que Toprak revenait aussi, alors j’ai pensé que je ferais les dix derniers tours avec lui. J’ai fait un meilleur arrêt au stand que le sien, il a perdu 4 secondes sur moi. Dans le dernier tour, je me suis retrouvé dans un endroit mouillé et j’ai pensé que j’allais tomber. Dans les suivants, j’ai d’abord freiné puis j’ai obtenu une belle victoire. Un succès d’équipe, car tout le monde s’est impliqué“.

    Photo: WorldSBK.com