Superbike Australia : Alvaro Bautista le funambule, un sprint au cœur de lion

    0
    6
    Alvaro Bautista, Superbike

    Il manquait à Alvaro Bautista le pari gagnant pour donner encore plus de prestige à la merveilleuse aventure Ducati en Superbike ’22. La beauté de pouvoir jouer sans se soucier du classement, c’est de pouvoir laisser libre cours au talent et à l’intuition, l’Espagnol l’a fait. Sur la grille de la Superpole Race de Phillip Island il a demandé de monter deux slicks, sans tenir compte des filets d’eau qui sillonnaient encore les coins de Phillip Island. Les rivaux Jonathan Rea et Toprak Razgtalioglu sont plus prudents : pluie devant et intermédiaire derrière. La folie contre le raisonnable pendant dix rounds d’un coup.

    funambule

    Au départ, Bautista a fait la corde raide, naviguant à vue parmi les pièges de la piste. Dans les deux premiers tours, il s’est enfoncé en queue de peloton, récoltant dix secondes de retard sur les deux devants, accompagné d’un Alex Lowes qui a repris du poil de la bête en Australie. Lorsque la piste a commencé à s’assécher, Bautista a allumé le turbo et a commencé à remonter le courant. Dès le troisième des dix tours, il a commencé à faire des chronos 2-3 secondes plus vite : à deux tours de la fin, il a percuté Toprak et Rea, s’en débarrassant sans soucis. Le quinzième triomphe de la saison à ce moment-là était sur la glace : «Ce fut l’une des victoires les plus excitantes de sa carrière » a commenté Alvarito, au seuil de son 38e anniversaire.