MotoGP, Valentino Rossi : jeux d’équipe pour Pecco Bagnaia

0
14
MotoGP, Bezzecchi e Bagnaia

La VR46 Academy de Valentino Rossi se rassemble autour de Pecco Bagnaia, en lice pour son premier titre MotoGP. Après avoir caressé son rêve lors de la saison 2021, le Piémontais de Ducati tente à nouveau et cette fois l’écart avec le sommet est bien moindre, malgré le cinquième « zéro » récolté dimanche dernier à Motegi. Une erreur impardonnable d’un point de vue mental, mais il n’y a pas le temps de se mordre les mains. Vous ne pouvez pas vous tromper sur le circuit international de Chang : Ducati n’a pas l’intention de donner des ordres à l’équipe, mais quelqu’un pense déjà à l’équipe.

Les élèves de Valentino Rossi forment une équipe

Dans les derniers tours du GP du Japon, Marco Bezzecchi se retrouve derrière lui. Lors d’un entraînement de routine au Tavullia Ranch ou sur les pistes adjacentes au fief de Valentino Rossi, le « Bez » n’aurait pas hésité à tenter de dépasser. Mais au Twin Ring il a préféré ne pas s’y risquer, il serait impardonnable de gêner son ami et confrère de la marque Pecco Bagnaia dans la course au championnat du monde. « Quand j’étais derrière Pecco je ne voulais pas risquer la catastrophe… Pecco est mon grand ami, même si mon rythme aurait été meilleur j’ai préféré ne pas l’attaquer. C’était ma décision – a précisé le pilote de l’équipe Mooney VR46 -, gigi (Dall’Igna, éd.) il ne m’a rien dit avant la course« . Aucun ordre d’équipe n’arrive de Borgo Panigale, mais le groupe formé par Valentino Rossi se montre uni et compact, prêt à donner un coup de main sans que personne n’ait à le demander.

L’Académie de Valentino Rossi attend son troisième titre mondial après ceux de Franco Morbidelli et Pecco Bagnaia en Moto2. « Il se bat pour quelque chose de vraiment important, en tant qu’ami j’espère qu’il le fera, il le mérite bien – Bezzecchi ajouté -. Nous ne voulions pas de la course au Japon, il nous avait peut-être trop bien habitués, malheureusement il essayait de le faire dans cette condition. Maintenant, il a plus de points à récupérer, mais la chasse est très bonne pour lui. Pecco doit se sentir à l’aise et faire de son mieux“.

Bezzecchi en Thaïlande

Ce sera la première fois de Marco Bezzecchi en Thaïlande avec un MotoGP, le titre de « rookie of the year » est quasiment acquis, il montre une évolution personnelle d’une certaine profondeur. Mercredi après-midi, il était dans les stands VR46 du paddock de Buriram, aux côtés de l’équipe travaillant sur sa Ducati Desmosedici GP21. « C’est un circuit que j’ai toujours aimé, c’est dommage qu’on ne soit pas venu depuis trois ans, je pense que c’est dur en MotoGP car il y a beaucoup de secteurs de freinage difficiles. Nous espérons que le temps nous enverra du bon et s’amusera comme toujours. Mercredi, les garçons réparent le garage et les vélos, qui doivent être démontés, nettoyés et réarrangés, car nous venons d’un week-end de course. Matteo (Flamigni, le chef d’équipe, ndlr) il doit préparer les réglages à donner aux garçons, la boîte de vitesses, le plan pneumatique. Il y a beaucoup de travail dans les coulisses“.

Photo : VR46 Riders Academy