MotoGP : Luca Marini prend un coup au week-end de Bagnaia

0
6
marini fp valencia, motogp

Premier jour à Valence, il y a une Ducati devant tout le monde. Ce n’est plus une nouveauté, mais cette fois c’est Luca Marini pour placer la patte le vendredi des essais libres. Un bon départ pour le pilote VR46, qui a fait de l’ombre à un Bagnaia pas franchement satisfait à l’issue de la première journée. Un Marini qui veut aussi s’afficher devant son frère Valentino Rossi, présent pour soutenir tous ses gars de la VR46 Academy. Mais dimanche, il y aurait aussi un objectif à conquérir et qui a jusqu’à présent échappé, ce que le collègue et recrue Bezzecchi a déjà réalisé …

Marini roule en Ducatis

La troupe en rouge est désormais devenue un protagoniste solide à chaque session. Il n’est même pas un des huit pilotes de la marque italienne qui n’ait obtenu au moins une première ligne sur la grille, sinon des poles, des podiums, des victoires. Cela en dit long sur les progrès réalisés par Ducati, mais aussi sur le niveau atteint par les gars en MotoGP. L’observateur spécial est Pecco Bagnaia, qui a une belle opportunité entre ses mains. Mais qui a également commencé à ressentir une pincée de pression supplémentaire, bouclant ainsi une première journée sans risque. Luca Marini a donc pris la scène, au sommet devant ses collègues en rouge Jorge Martin et Jack Miller. Soit trois des six Ducati présentes dans le top 10 du classement combiné. Des pilotes en Desmosedici qui élèvent désormais sans cesse la voix contre les « solitaires » Quartararo et Marquez.

Le podium est-il proche ?

« Une sensation formidable, j’ai apprécié chaque tour. » Luca Marini fait évidemment preuve de prudence, mais il est plutôt satisfait de la première journée à Valence. Après les problèmes du matin, le pas en avant l’après-midi. « Je pense que ce sont mes meilleurs deuxièmes libres de tous les temps » il a souligné à la fin de la journée. Mais même en admettant que « Nous devons encore nous améliorer, demain tout le monde le fera. » L’objectif est la Q2 en premier lieu, mais nous envisageons probablement déjà la course également. Il a déjà clôturé plusieurs fois au pied du podium, alors qu’il vise certainement la rédemption après son premier abandon absolu en MotoGP il y a une dizaine de jours. En plus du fait que le compagnon de boîte, à ses débuts, est déjà monté une fois sur le podium… Valence sera-t-elle la bonne opportunité ?

Photo: Valter Magatti