MotoGP, Bezzecchi : moto en feu, réaction « agressive » et 1.000 euros d’amende

0
10
MotoGP, Marco Bezzecchi

Marco Bezzecchi a été le protagoniste d’un étrange accident samedi en MotoGP à Valence. Le pilote Mooney VR46 n’a pas pu boucler un seul tour avec sa première moto lors des FP3, payant le prix d’une piste plus froide que la veille. A l’ouverture de la voie des stands, il n’a même pas eu le temps de faire chauffer les pneus de sa Ducati GP21 et il s’est écrasé au virage 7, alors qu’il roulait à plus de 180 km/h. Le ‘Bez’ a fait plusieurs chutes sur le gravier de la zone de fuite, tandis que sa Ducati a été détruite. En qualifications, il n’a pas fait mieux et partira de la 18e place du GP de Valence.

L’accident de Bezzecchi au virage 7

Lorsque la moto et le pilote se sont arrêtés après l’accident, la Desmosedici GP de Marco Bezzecchi a pris feu à cause de la rupture du réservoir d’essence. Les commissaires entament alors une course contre la montre pour tenter d’apprivoiser les flammes, mais peut-être que certains maréchaux ne comprennent pas tout de suite la gravité de la situation et procèdent un peu lentement. Les images vidéo ont montré que l’étudiant de l’Académie VR46 a tiré l’homme qui est intervenu avec l’extincteur, mais à la fin des essais libres, les deux se sont éclaircis et ‘Bez’ est allé s’excuser. Le Collège des Commissaires FIM a sanctionné Bezzecchi d’une amende de 1 000 € facturée à son équipe, car il a fait preuve de comportement « agressif« e »peu professionnel« Contre le maréchal. Selon la note transmise par la Fédération, le comportement de Bezzecchi « contredit l’article 3.3.2.2« Du Championnat du monde, vu son agressivité »un acte préjudiciable aux intérêts de ce sport“.

La réaction du « meilleur rookie du MotoGP »

Marco Bezzecchi, déjà élu « recrue de l’année » pour la saison MotoGP 2022, n’a pas été en mesure de donner une explication précise de l’accident. « J’ai perdu l’arrière presque en ligne droite, dès que j’ai mis la cinquième roue et le vélo m’a jeté dans le ciel», raconte la « nana » de Valentino Rossi. « Je ne poussais pas, donc je ne m’y attendais pas du tout. Heureusement, à part le vélo très abîmé, tout s’est bien passé« . Il essaie de justifier son attitude brûlante envers le maréchal, à ce moment il ne pensait qu’à sa Ducati qui a pris feu. « Le vélo a brûlé pendant longtemps et si le vélo explosait c’était dangereux pour tout le monde. Pour cela, j’étais un peu en colère« . Mais il a immédiatement remédié à l’erreur… »Puis nous nous sommes embrassés, tout s’est bien passé“.