Moto2 Valence : la super pole de Lopez, Fernandez et Ogura se préparent

0
12
Moto2 Valence : la super pole de Lopez, Fernandez et Ogura se préparent

Une demi-seconde sur le précédent record de Lüthi en pole. Alonso López il brille aussi à Valence, un millième lui suffit pour décrocher sa première pole en carrière ! Juste à côté de lui se trouve Pedro Acosta, les deux rookies du luxe en lice pour le titre de meilleur rookie. Le leader Moto2 Augusto Fernandez partira plutôt de la troisième case, le 5ème est le poursuivant Ai Ogura, parmi eux se trouve Tony Arbolino. Tout est prêt pour une course haletante, il y a un titre mondial à gagner. Mais voyons d’abord comment se sont déroulées les qualifications.

Q1 : deux Italiens passent

Il est surprenant de voir Tony Arbolino dans cette première séance, vainqueur de deux des trois dernières courses. Celestino Vietti, Alessandro Zaccone, Simone Corsi et Niccolò Antonelli étaient également présents. Quatre places à conquérir pour passer le tour, la lutte est serrée d’emblée. Le wild card Alex Escrig termine cependant son tour prématurément en raison d’un accident à Nieto, tandis que Vietti et Arbolino se démarquent en prenant les deux premières places. Avec eux en Q2 également la recrue Manuel Gonzalez et Joe Roberts.

Q2 : Lopez-Acosta, recrue alla riscossa

Une grille de départ certes importante pour la course. Augusto Fernandez et Ai Ogura sont dans le dernier acte de leur duel mondial, il nous faut le meilleur placement possible, pour ensuite l’exploiter en course. Mais ils ne sont pas les seuls à chercher un bon résultat, le premier à retenir est Pedro Acosta, en bonne évidence depuis le début du week-end à Valence. Mais il y a aussi Alonso Lopez, bientôt au sommet, tandis que son coéquipier Aldeguer se retrouve au sol à Doohan. Avec un super tour, réécrivant le record de Lüthi, l’Espagnol de Boscoscuro décroche sa première pole mondiale. Pour seulement un millième sur Pedro Acosta ! Fernandez complète la première ligne, Ogura le voit depuis la 5e place : ce sera un dernier défi incandescent.

Photo: Valter Magatti